Compte rendu de l’AG 2017

Date : 16 février 2018

Personnes présentes :

  • Théo Sabadel (ENS de Lyon)
  • Romain Amaro (Cermes 3, Paris XI)
  • Cyriac Bouchet (Université de Montpellier)
  • Thierry Tiendrebeogo (ISPED, Université de Bordeaux) – membre du comité 2016-2017
  • Mélanie Plazy (ISPED, Université de Bordeaux) – membre du comité 2016-2017
  • Maxime Inghels (Ceped, université Paris Descartes, IRD) – membre du comité 2016-2017

Personnes excusées :

  • CéciliaSantilli (SESSTIM, AMU) – membre du comité 2016-2017
  • FrancescaMininel (IDEMEC, AMU) – membre du comité 2016-2017

 

I. Bilan des projets 2016-2017

  • Journée Montage de projets

La journée a eu lieu le 27janvier 2017 dans les locaux de l’ANRS. Ce fut une réussite : de par le nombre de participants et aussi du fait du programme qui répond toujours aussi bien aux interrogations des participant.e.s. Ces derniers ont pu bénéficier d’un temps d’échange autour de la professionnalisation des jeunes docteurs et/ou post-doctorants. Des membres du jury des appels d’offre de Sidaction et de l’ANRS étaient présents pour répondre aux nombreuses questions. La journée Montage de projets du réseau, demeure de loin, l’action qui perdure dans le temps et semble susciter un réel intérêt. Par ailleurs, c’est une des journées qui fait l’identité et la reconnaissance du réseau. Toutes les personnes présentes valident la nécessité et l’envie de la maintenir dans les années à venir.

  • Journées Com’Doc

Une sur les trois journées Com’Doca été organisée pour l’année universitaire 2016-2017. La deuxième n’a pas été réalisée suite à un nombre de personne insuffisant. Devant le peu d’intérêt pour ces journées, surement causé par leur multiplicité cette année, la troisième n’a pas été organisée non plus et le reliquat a été mis sur l’atelier d’écriture à Abidjan.

  • Journée thématique sur la pluridisciplinarité dans les recherches sur le VIH/Sida, affiliée à la conférence IAS en 2017 à Paris

Cette journée a eu lieu le27 juillet à Paris, réunissant une vingtaine de jeunes chercheur.e.s et sept intervenants, pour échanger sur les enjeux et défis de la recherche pluridisciplinaire sur le VIH/Sida. Après une introduction générale de Vincent Douris et Mélanie Plazy, Valentine Becquet a présenté le rôle des sciences sociales pour orienter un projet de recherche à l’origine biomédical vers un projet plus interventionnel de prévention VIH et santé globale auprès des professionnelles du sexe à Abidjan en Côte d’Ivoire (PreP-CI/PRINCESSE), Luis Sagaon-Teyssier a présenté un exemple de recherche multidisciplinaire, plus particulièrement l’évaluation d’un programme d’accès aux ARV au Cameroun(EVOLCAM), Karl Stefic a présenté comment ses travaux en virologie sur la sensibilité et la spécificité des tests diagnostiques suite à un traitement précoce en primo infection pouvait entrainer des questions en sciences sociales, et Joseph Larmarange a présenté comment des chercheurs de différentes disciplines ont collaborer lors d’un essai de dépistage et traitement universel en Afrique du Sud (TasP). Enfin, nous avons pu échanger sur les avantages et les difficultés de la pluridisciplinarité, que ce soit dans nos projets de recherche ou lors de la construction des carrières des jeunes chercheur.e.s,lors d’une table ronde introduite par Constance Delaugerre.

  • Atelier d’écriture à Abidjan en octobre2017

Il a réuni 18 participants aux profils variés : doctorants, post-doctorants et jeunes enseignants-chercheurs, venus du Burkina Faso, du Cameroun, de Côte d’Ivoire, de France, du Niger et du Sénégal. Cette semaine s’est articulée entre des sessions de formation en « plénière », animées par Fanny Chabrol (IRD/Ceped), Gadou Dakouri (UFBH/IES), Maëlle de Sèze, Annabel Desgrées du Loû (IRD/Ceped), Divine Fuh (Codesria), Joseph Larmarange (IRD/Ceped), Philippe Msellati (IRD/UMI TransVIHMI) et Khoudia Sow (CRCF) ; et des ateliers de relectures croisées en petits groupes (4-5 personnes). Les attentes étaient nombreuses et cette journée a permis de revenir sur le processus même de l’écriture, les difficultés de soumission aux revues scientifiques, les aspects techniques de l’écriture, le difficile positionnement des sciences sociales dans un environnement de santé publique et la reconnaissance en tant que chercheur.
Cette journée a été un franc succès, il est d’ailleurs prévu d’organiser de nouvelles éditions de cet atelier d’écriture pour les prochaines années, voire de créer une Université d’été « jeunes chercheurs en sciences sociales et maladies infectieuses en Afrique subsaharienne ».

  

II. Projets prévus en 2018

  • Journée Montage de projets

La journée Atelier Montage de projet s’est organisée le 16 février 2018 en amont de l’Assemblée générale du réseau au sein des locaux de Sidaction. Cette journée s’est déroulée avec le même intérêt que les années précédentes.

  • Séminaire interdisciplinaire : Éthique et recherche transnationale en Santé Publique

Ce séminaire, organisé en partenariat avec les doctorants du réseau doctoral de l’EHESP se tiendra le 27 mars 2017. Il vise à explorer la prise en compte des questions éthiques dans la recherche en santé publique et mettre en lumière les défis rencontrés par les chercheurs dans le cadre de projets de recherches transnationaux. Il vise plus particulièrement à explorer les défis rencontrés dans le cadre de partenariats de recherche Nord-Sud. Au travers du regard de chercheurs impliqués dans ces partenariats mais aussi de retours d’expérience d’acteurs de terrain, ce séminaire propose de formuler des pistes de réflexion pour la formation des jeunes chercheurs.

  • Annuaire

Le réseau a le projet depuis plusieurs années de créer un annuaire répertoriant tous ses membres, dans l’idée de savoir facilement, via le site Internet, qui travaille sur quoi ? Où … ? Il a été proposé de faire quelque chose finalement rapidement en utilisant un « Google form » et en demandant aux membres du réseau de le compléter.

  • Carnet Hypothèses

Le carnet Hypothèses du réseau n’est pas très actif. Il reste néanmoins une vitrine pour le réseau. Cyriac propose de s’en occuper pour le rendre plus actif.

  • Refonte du logo du réseau

Il a été discuté le fait de recréer un logo du réseau qui prendrait en compte les thématiques liées aux hépatites virales mais aussi permettant de faire mieux apparaitre l’ANRS qui est le principal soutien financier du réseau.

 

III. Budget

La gestion du budget reste sur une enveloppe budgétaire allouée par an que nous sommes libres de répartir sur nos différents projets après validation de la liste par l’ANRS.

 

IV. Renouvellement du bureau

Présentation des rôles et tâches des membres du bureau (comptabilité, gestion de la mailing-list, Carnet Hypothèses, répartition dans l’organisation des différents événements).

Il est précisé qu’il n’est pas nécessaire de faire partie du bureau pour participer à l’organisation d’un événement en particulier.


Composition du nouveau bureau : Thierry Tiendrebeogo, Cyriac Bouchet, Romain Amaro et Théo Sabadel.

Départ de Mélanie Plazy, Maxime Inghels, Francesca Mininel et Cécilia Santilli.

Anciens membre du comité en soutient durant l’année de passation : Mélanie Plazy et Maxime Inghels


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.