Archives de l’auteur : cyriac

Recherche en sciences sociales sur la prophylaxie pré-exposition

Le Réseau des Jeunes Chercheur.e.s en sciences sociales sur le VIH et les Hépatites remercie chaleureusement tou.te.s les participant.e.s à la journée d’étude organisée le 07 juin dernier dans les locaux de la Région Île-de-France, au 33 Rue Barbet de Jouy, Paris VII. Cet événement a reçu le soutien de l’Agence Nationale de la Recherche contre le Sida (ANRS) et de la Région Île-de-France.

Cette journée a été l’occasion pour les chercheur.re.s travaillant sur la PrEP en sciences sociales de venir présenter des travaux en cours ou déjà partiellement aboutis et d’en discuter au cours de moments d’échanges qui se sont révélés riches et constructifs. Le succès a pu se mesurer tout au long de la journée avec un auditoire d’une quarantaine de personnes au cours de l’après-midi, ce qui témoigne de l’intérêt porté à une approche par les sciences sociales d’un objet jusqu’ici majoritairement étudié au prisme de l’épidémiologie, des sciences exactes et expérimentales

Le comité de coordination du Réseau : Liam Balan, CyriacBouchet-Mayer, Lara Mahi, Isaora Rivierez, Théo Sabadel, Marina Silva Duarte.

 

Le Réseau des Jeunes ChercheurEs en Sciences Sociales sur le VIH/SIDA organise une journée d’études intitulée :

“La recherche en sciences sociales sur la prophylaxie pré-exposition au VIH (PrEP)”

Le 7 juin 2019 à la région Île-de-France, 33 rue Barbet de Jouy, PARIS 7ème.

La journée s’intéressera aux différents modes d’appropriations et d’usage de la PrEP au VIH, ainsi qu’aux modalités de diffusion à l’ensemble des populations clés, tout en laissant une place aux contre-discours sur cet outil de prévention.

Le pré-programme est disponible au téléchargement via le lien ci-dessous ou accessible directement en ligne ci-après

Les inscriptions sont gratuites mais obligatoires, sont à réaliser en complétant le formulaire d’inscription ou par retour de mail à l’adresse : jeunechercheursida@gmail.com

Merci de diffuser dans vos réseaux !

kej

—————————-

jen

Préprogramme de la journée d’études

“La recherche en sciences sociales sur la prophylaxie pré-exposition au VIH (PrEP)”

7 juin 2019

Hôtel Barbet de Jouy- Région Île-de-France,

33 rue Barbet de Jouy, Paris 7ème.

9h30 – Accueil

9h45 : Discours d’ouverture par un.e représentant.e de la région Ile-de-France

Session 1 : La PrEP pour les HSH, diffusion d’un outil ‘communautaire’. Modération : Davids Michels (AIDES) (sous réserve).

10h00 : Stéphane Morel (AIDES) : « Inclusion de “communautaires” dans le montage et la mise en oeuvre d’études interventionnelles : les exemples d’Ipergay et Prévenir »

10h30 : Gwenaël Domenech-Dorca (RSSP/AP-HP), « Sexualité entre hommes et PrEP: de la peur de l’exposition à la santé sexuelle et au bien-être »

11h00 : Xavier Mabire (GREPS), « Communautés PrEP. Les stratégies d’identification des participants d’Ipergay »

12h30-13h30 : Pause déjeuner

Session 2 : La PrEP à destination d’autres populations clés : ‘migrant.es’ et travailleurs.es du sexe. Modération : Laure Hadj (CURAPP-ESS) (sous réserve)

13h30 : Joseph Larmarange (IRD), « De PrEP-CI à PRINCESSE… construction d’une offre en santé sexuelle et reproductive à destination des travailleuses du sexe en Côte d’Ivoire »

14h00 : Séverine Carillon (Ceped), « Médicamenter ou accueillir : L’approche de la PrEP pour les migrant.e.s en France est-elle pertinente ? »

14h30 : Théo Sabadel (Triangle), « Penser le déploiement de la PrEP auprès des travailleurs-euses du sexe à Cayenne : problématiques et enjeux »

15h00-15h30: Pause

Session 3 : PrEP : La place des contre-discours.Modération : Mélanie Perez (INED) (sous réserve)

15h30 : Cécile Loriato (CEDITEC), « Les contre-discours sur la PrEP au sein du groupe Facebook PrEP’Dial»

16h00 : Adrien Inoubli (LSHTM), « Comment les HSH opposés (ou ayant des réserves) à la PrEP expliquent leur position : entretiens semi-directifs en France »

16h30 : Perrine Galmiche (Centre d’éthique clinique, Cochin), « Les PrEPeurs s’interrogent ! Discours de patients HSH sur les rapports entre PrEP et sexualité »

17h00 : Discours de clôture de la journée : Yoann Allier (ANRS)

Avec le soutien de

“Actualité de la recherche en sciences sociales sur la prophylaxie pré-exposition au VIH (PrEP)”

Le Réseau des Jeunes ChercheurEs en Sciences Sociales sur le VIH/SIDA organise une journée d’étude “Actualité de la recherche en sciences sociales sur la prophylaxie pré-exposition au VIH (PrEP)”, le 7 juin 2019 à Paris.

Face à la stratégie des « 3×90 » (90% des personnes vivant avec le VIH connaissant leur statut sérologique, 90% des personnes infectées dépistées recevant un traitement anti rétroviral, 90% des personnes sous traitement ayant une charge virale indétectable) initiée par l’ONUSIDA, quelle peut-être la place de la prophylaxie préexposition (PrEP) dans la stratégie de réduction des risques sexuels ?

La PrEP permet à tout individu sous traitement de bénéficier d’une protection efficace au regard du risque d’infection par le VIH lors de rapports sexuels (Molina et al., 2018). Autorisée depuis 2012 aux Etats-Unis, elle a d’abord fait l’objet d’une diffusion à titre expérimental en France au sein de l’essai Ipergay (Molina et al., 2017) et elle bénéficie désormais d’une autorisation et d’un remboursement total par la Sécurité sociale.

Dans un contexte caractérisé par un moindre recours à la prévention traditionnelle et une action associative devenue moins lisible (Girard, 2014), quel est le rôle et la place de la PrEP comparativement aux stratégies préventives préexistantes et eu égard aux objectifs précités ? Représente-t-elle une solution pour réduire significativement les risques sexuels ? A quelle(s) stratégie(s) cette innovation médicale obéit-elle ? Quels sont ses effets socio-politiques ?

Cette journée d’études propose de réfléchir à cette actualité socio-politique et médicale à travers cinq axes principaux :

  • Le déploiement de la PrEP au prisme de l’analyse sociologique/ épidémiologique ;
  • La PrEP dans une perspective Nord/Sud et selon une configuration post-coloniale ;
  • La PrEP face à la catégorisation ;
  • Le rôle des associations dans la (re)médicalisation de la prévention ;
  • La PrEP, une panacée enfin trouvée ? La place des contre-discours.

L’appel à communication est ouvert aux chercheuses et chercheurs en sciences sociales (anthropologie, démographie, histoire, santé publique, sociologie…) et aux professionnelles et professionnels de la recherche interventionnelle (associations communautaires de santé par exemple).

Les propositions de communication (une page maximum) préciseront les noms, fonctions et
coordonnées de leurs auteur.e.s, ainsi que la méthodologie et le contexte de la recherche. Elles devront être adressées par mail au plus tard le 12 mai 2019 : jeunechercheursida@gmail.com

L’inscription pour les participants (hors-interventions) est obligatoire : cliquez ici

L’argumentaire intégral ainsi que la bibliographie indicative sont disponibles ci-dessous:

Assemblée générale 2018 du Réseau des Jeunes chercheur.e.s en sciences sociales sur le VIH/sida et les Hépatites

Lieu : Vendredi 18 Janvier 2019 – Siège de l’ANRS (101, Rue de Tolbiac, 75013 Paris).

Personnes présentes :Jasna Medvedovic,Lara Mahi,Liam Balhan,Isaora Rivierez,Marina Silva Duarte,Romain Amaro,Thierry Tiendrebeogo,Théo Sabadel,Cyriac Bouchet-Mayer

Personnes Excusées : Maxime Inghels

Personnes invitées : Yoann Allier

Bilan sur l’activité 2018 

Cyriac et Théo rappellent que l’année 2018 a été un peu particulière puisqu’ils ont repris le réseau tout en étant en master 2. Le réseau n’a pas eu d’autre activité concrète que la journée « Montage de projet » organisée en février 2018 qui s’est déroulée au siège de Sidaction, la mise à jour partielle du site internet et la création d’un annuaire des membres du réseau par Cyriac.

Des rencontres avec V. Douris (Sidaction) et V. Doré et Y. Allier (ANRS) se sont tenues à l’automne 2018 dans l’optique de se rencontrer et de discuter des projets envisagés pour 2019 et des axes de financement envisageables. Il a par ailleurs été convenu que le réseau soit informé des évènements scientifiques ou Appels à Projets (AAP) organisés afin de les relayer ses informations via la liste de diffusion et le site internet. Le réseau et l’intérêt de s’y investir seront également présentés aux personnes nouvellement financées dans le cadre d’un projet de recherche afin qu’elles puissent s’y investir si elles le souhaitent.

Les projets pour 2019 soutenus par l’ANRS

La traditionnelle journée « Montage de projet » organisée le 18 janvier 2019, qui vise à présenter la diversité des financements et parcours possible dans la recherche sur le VIH/Sida et les hépatites quel que soit le niveau d’étude.

Le réseau compte aussi organiser une journée d’étude sur la PrEP avant l’été 2019. Cet événement aurait pour principal objectif de donner l’opportunité aux doctorant.e.s, post-doctorant.e.s et chercheur.e.s travaillant sur la PrEP de détailler l’avancée de leurs travaux et de mutualiser les connaissances que nous avons de ce traitement préventif en sciences sociales. Il s’agit également de créer un espace d’échange et de rencontre pour envisager d’éventuelles collaborations. Le lieu reste à définir par le comité de coordination

Bilan de la journée « Montage de projet »

Organisée le 18 janvier 2019 dans les locaux de l’ANRS, la journée « Montage de projet » à réunit 12 intervenants (programme consultable dans le fil d’actualité du site) et une quinzaine de participants comprenant des étudiants en master, doctorat, post-doctorat. Le bilan s’avère plutôt positif, tant du côté des contenus d’interventions proposés par des intervenants aux parcours hétérogènes, que du côté des participants qui ont pu demander de nombreux éclaircissements (Cf. Compte rendu dans le fil d’actualité.)

Idées pour l’année à venir et pistes envisagées lors des échanges

Le comité de coordination pourrait organiser une retraite scientifique avec des ateliers d’écriture et pour apprendre à se connaitre.

Afin de répertorier des membres actifs, l’annuaire des membres du réseau sera relancer

Renouvellement du comité de coordination

Le réseau de jeunes chercheurs en sciences sociales sur le VIH/Sida remercie Thierry et Romain pour leur contribution lors de cette année 2018, et est heureux de vous annoncer l’investissement dans le comité de coordination de Lara, Marina, Isaora et Liam.

Sortants : Thierry Tiendrebeogo et Romain Amaro

Entrants: Lara Mahi, Marina Silva Duarte, Isaora Rivierez, Liam Balhan.

L’occasion pour vous rappeler qu’il n’est pas nécessaire de faire partie du comité de coordination pour participer à l’organisation des évènements présentés ci-avant, ou proposer l’organisation d’autres évènements.

N’hésitez surtout pas à nous contacter pour prendre part ou étendre l’activité du réseau.


Journée “Montage de Projet”

Date : 18 janvier 2019

Lieu : Salle Dominique Dormont dans les locaux de l’ANRS : 101 rue de Tolbiac, 75013, Paris.

Les membres du bureau du “Réseau des jeunes chercheur-e-s en sciences sociales sur le VIH/Sida” vous invitent à la traditionnelle journée “Montage de projet” qui se tiendra le vendredi 18 janvier 2019 dans les locaux de l’ANRS à Paris (101 rue de Tolbiac, 75013). 

Cette journée vise à réunir les membres du réseau : masterants, doctorants, post-doctorants, ATER, enseignants, chercheurs, professionnels et principaux pourvoyeurs de fonds dans le domaine de la recherche en sciences sociales sur le VIH/sida et les hépatites.

Il s’agira d’échanger à propos des opportunités de financements de la recherche, des attentes des jurys et de la diversité des parcours professionnels envisageables à la suite du doctorat.

Dans l’attente du programme définitif qui vous sera transmis dans les jours à venir avec l’intégralité des intervenants, la journée s’organisera en deux temps :

  • La matinée sera consacrée à présenter les principaux financeurs de la recherche (ANRS et Sidaction)  en sciences sociale sur le VIH/Sida. Cette première demi-journée sera avant tout dédiée aux futurs doctorants et post-doctorants.
  • L’après-midi s’organisera autour de témoignages visant à présenter les parcours professionnels envisageables à la suite d’un doctorat en sciences sociales sur le VIH/Sida. 

Il est d’ores et déjà possible de vous inscrire via le formulaire suivant : https://goo.gl/forms/GNAgwTZiXaTen8yO2. Merci d’indiquer si vous souhaitez manger sur place, le repas étant pris en charge par le réseau. Pour les personnes résidant en dehors de la région parisienne, merci de nous contacter si vous souhaitez que vos frais de transport soient pris en charge. 

En espérant vous compter parmi nous lors de cette journée,

Cyriac Bouchet-Mayer (cyriac.bouchet@laposte.net)

Théo Sabadel (theo.sabadel@ens-lyon.fr


Compte rendu de l’AG 2017

Date : 16 février 2018

Personnes présentes :

  • Théo Sabadel (ENS de Lyon)
  • Romain Amaro (Cermes 3, Paris XI)
  • Cyriac Bouchet (Université de Montpellier)
  • Thierry Tiendrebeogo (ISPED, Université de Bordeaux) – membre du comité 2016-2017
  • Mélanie Plazy (ISPED, Université de Bordeaux) – membre du comité 2016-2017
  • Maxime Inghels (Ceped, université Paris Descartes, IRD) – membre du comité 2016-2017

Personnes excusées :

  • CéciliaSantilli (SESSTIM, AMU) – membre du comité 2016-2017
  • FrancescaMininel (IDEMEC, AMU) – membre du comité 2016-2017

 

I. Bilan des projets 2016-2017

  • Journée Montage de projets

La journée a eu lieu le 27janvier 2017 dans les locaux de l’ANRS. Ce fut une réussite : de par le nombre de participants et aussi du fait du programme qui répond toujours aussi bien aux interrogations des participant.e.s. Ces derniers ont pu bénéficier d’un temps d’échange autour de la professionnalisation des jeunes docteurs et/ou post-doctorants. Des membres du jury des appels d’offre de Sidaction et de l’ANRS étaient présents pour répondre aux nombreuses questions. La journée Montage de projets du réseau, demeure de loin, l’action qui perdure dans le temps et semble susciter un réel intérêt. Par ailleurs, c’est une des journées qui fait l’identité et la reconnaissance du réseau. Toutes les personnes présentes valident la nécessité et l’envie de la maintenir dans les années à venir.

  • Journées Com’Doc

Une sur les trois journées Com’Doca été organisée pour l’année universitaire 2016-2017. La deuxième n’a pas été réalisée suite à un nombre de personne insuffisant. Devant le peu d’intérêt pour ces journées, surement causé par leur multiplicité cette année, la troisième n’a pas été organisée non plus et le reliquat a été mis sur l’atelier d’écriture à Abidjan.

  • Journée thématique sur la pluridisciplinarité dans les recherches sur le VIH/Sida, affiliée à la conférence IAS en 2017 à Paris

Cette journée a eu lieu le27 juillet à Paris, réunissant une vingtaine de jeunes chercheur.e.s et sept intervenants, pour échanger sur les enjeux et défis de la recherche pluridisciplinaire sur le VIH/Sida. Après une introduction générale de Vincent Douris et Mélanie Plazy, Valentine Becquet a présenté le rôle des sciences sociales pour orienter un projet de recherche à l’origine biomédical vers un projet plus interventionnel de prévention VIH et santé globale auprès des professionnelles du sexe à Abidjan en Côte d’Ivoire (PreP-CI/PRINCESSE), Luis Sagaon-Teyssier a présenté un exemple de recherche multidisciplinaire, plus particulièrement l’évaluation d’un programme d’accès aux ARV au Cameroun(EVOLCAM), Karl Stefic a présenté comment ses travaux en virologie sur la sensibilité et la spécificité des tests diagnostiques suite à un traitement précoce en primo infection pouvait entrainer des questions en sciences sociales, et Joseph Larmarange a présenté comment des chercheurs de différentes disciplines ont collaborer lors d’un essai de dépistage et traitement universel en Afrique du Sud (TasP). Enfin, nous avons pu échanger sur les avantages et les difficultés de la pluridisciplinarité, que ce soit dans nos projets de recherche ou lors de la construction des carrières des jeunes chercheur.e.s,lors d’une table ronde introduite par Constance Delaugerre.

  • Atelier d’écriture à Abidjan en octobre2017

Il a réuni 18 participants aux profils variés : doctorants, post-doctorants et jeunes enseignants-chercheurs, venus du Burkina Faso, du Cameroun, de Côte d’Ivoire, de France, du Niger et du Sénégal. Cette semaine s’est articulée entre des sessions de formation en « plénière », animées par Fanny Chabrol (IRD/Ceped), Gadou Dakouri (UFBH/IES), Maëlle de Sèze, Annabel Desgrées du Loû (IRD/Ceped), Divine Fuh (Codesria), Joseph Larmarange (IRD/Ceped), Philippe Msellati (IRD/UMI TransVIHMI) et Khoudia Sow (CRCF) ; et des ateliers de relectures croisées en petits groupes (4-5 personnes). Les attentes étaient nombreuses et cette journée a permis de revenir sur le processus même de l’écriture, les difficultés de soumission aux revues scientifiques, les aspects techniques de l’écriture, le difficile positionnement des sciences sociales dans un environnement de santé publique et la reconnaissance en tant que chercheur.
Cette journée a été un franc succès, il est d’ailleurs prévu d’organiser de nouvelles éditions de cet atelier d’écriture pour les prochaines années, voire de créer une Université d’été « jeunes chercheurs en sciences sociales et maladies infectieuses en Afrique subsaharienne ».

  

II. Projets prévus en 2018

  • Journée Montage de projets

La journée Atelier Montage de projet s’est organisée le 16 février 2018 en amont de l’Assemblée générale du réseau au sein des locaux de Sidaction. Cette journée s’est déroulée avec le même intérêt que les années précédentes.

  • Séminaire interdisciplinaire : Éthique et recherche transnationale en Santé Publique

Ce séminaire, organisé en partenariat avec les doctorants du réseau doctoral de l’EHESP se tiendra le 27 mars 2017. Il vise à explorer la prise en compte des questions éthiques dans la recherche en santé publique et mettre en lumière les défis rencontrés par les chercheurs dans le cadre de projets de recherches transnationaux. Il vise plus particulièrement à explorer les défis rencontrés dans le cadre de partenariats de recherche Nord-Sud. Au travers du regard de chercheurs impliqués dans ces partenariats mais aussi de retours d’expérience d’acteurs de terrain, ce séminaire propose de formuler des pistes de réflexion pour la formation des jeunes chercheurs.

  • Annuaire

Le réseau a le projet depuis plusieurs années de créer un annuaire répertoriant tous ses membres, dans l’idée de savoir facilement, via le site Internet, qui travaille sur quoi ? Où … ? Il a été proposé de faire quelque chose finalement rapidement en utilisant un « Google form » et en demandant aux membres du réseau de le compléter.

  • Carnet Hypothèses

Le carnet Hypothèses du réseau n’est pas très actif. Il reste néanmoins une vitrine pour le réseau. Cyriac propose de s’en occuper pour le rendre plus actif.

  • Refonte du logo du réseau

Il a été discuté le fait de recréer un logo du réseau qui prendrait en compte les thématiques liées aux hépatites virales mais aussi permettant de faire mieux apparaitre l’ANRS qui est le principal soutien financier du réseau.

 

III. Budget

La gestion du budget reste sur une enveloppe budgétaire allouée par an que nous sommes libres de répartir sur nos différents projets après validation de la liste par l’ANRS.

 

IV. Renouvellement du bureau

Présentation des rôles et tâches des membres du bureau (comptabilité, gestion de la mailing-list, Carnet Hypothèses, répartition dans l’organisation des différents événements).

Il est précisé qu’il n’est pas nécessaire de faire partie du bureau pour participer à l’organisation d’un événement en particulier.


Composition du nouveau bureau : Thierry Tiendrebeogo, Cyriac Bouchet, Romain Amaro et Théo Sabadel.

Départ de Mélanie Plazy, Maxime Inghels, Francesca Mininel et Cécilia Santilli.

Anciens membre du comité en soutient durant l’année de passation : Mélanie Plazy et Maxime Inghels