Archives de l’auteur : larissakojoue

À propos larissakojoue

Diplômée en science politique de Sciences Po Bordeaux Post doctorante à l'UdeM, Faculté de pharmacie

Journées scientifiques, 30 septembre et 01er octobre, ANRS-Paris

Thème de la journée:

« Ruptures et continuités des recherches en sciences sociales sur le VIH/sida : renouvellement thématique, approches innovantes et nouveaux enjeux »

Plus de trois décennies après la découverte du VIH, à quoi s’intéressent les jeunes chercheur.e.s en sciences sociales aujourd’hui ? Quelles approches sont privilégiées et dans quels contextes ? Qu’est-ce qui caractérise la recherche en sciences sociales sur le VIH aujourd’hui des recherches d’il y a dix, vingt, trente ans ? Des chercheur.e.s jeunes et moins jeunes confrontent leurs points de vue sur les transformations ou non des objets, des enjeux et des méthodes de recherche sur le VIH/sida et d’autres pathologies infectieuses.

Programme

programme_js_reseau_2015

Ces journées se dérouleront de 9h à 16h, salle Dominique Dromont, dans les locaux de l’ANRS-Paris, 101 rue de Tolbiac (75013). Elles seront suivies d’une Assemblée générale du réseau avec une reconstitution de l’équipe de coordination. Les frais de transport sont remboursables sous certaines conditions.

Inscription obligatoire à partir du lien suivant: https://docs.google.com/forms/d/1hngDt4VQbEfxADo3NJTGEKqN7cUtFWgT7fxdVXbEQyE/viewform?c=0&w=1

larissakojoue

Diplômée en science politique de Sciences Po Bordeaux Post doctorante à l'UdeM, Faculté de pharmacie

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

Save the Date! Journées scientifiques du réseau. Appel à Com

Journées scientifiques du Réseau du 30 septembre au 1er octobre 2015 à Paris.

Thème:

« Ruptures et continuités des recherches en sciences sociales sur le VIH/sida : renouvellement thématique, approches innovantes et nouveaux enjeux »

Présentation

Les avancées biomédicales et les innovations pharmaceutiques en matière de traitement et de prévention du VIH nourrissent un réel optimisme sur la « fin de l’épidémie ». Bien que des inégalités d’accès aux soins demeurent, notamment pour les populations des pays à revenus limités et pour certains groupes spécifiques comme les Hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH), les travailleur.e.s du sexe ou les personnes incarcérées, la fin de l’épidémie de sida apparaît comme une perspective possible. Cette perspective est d’autant plus répandue, notamment avec le développement des outils prophylactiques puissants, qu’elle relativise l’intérêt pour l’analyse des déterminants sociaux, politiques, économiques, voire culturels qui influencent la dynamique de l’épidémie. Pourtant, la baisse des financements consacrés à la lutte a des conséquences négatives sur les mobilisations sociales, et la mise en œuvre des politiques de santé montre de nombreuses limites. Si les thématiques de recherche liées à l’organisation administrative et institutionnelle de la lutte contre le VIH/sida, aux politiques d’accès aux traitements, aux stratégies de prévention ou aux questions de genre, d’identité et d’inégalités demeurent importantes au regard de l’évolution de l’épidémie, elles doivent cependant se renouveler et prendre en compte non seulement les transformations des normes sociales et identitaires produites par les mobilisations autour de l’épidémie, mais aussi de nouveaux outils et de nouveaux objets de recherche.

Ces journées scientifiques visent à donner la parole aux jeunes chercheur.e.s travaillant sur le VIH/sida. Plus de trois décennies après la découverte du VIH, à quoi s’intéressent les jeunes chercheur.e.s en sciences sociales aujourd’hui ? Quelles approches sont privilégiées et dans quels contextes ? Qu’est-ce qui caractérise la recherche en sciences sociales sur le VIH aujourd’hui des recherches d’il y a dix, vingt, trente ans ? Volontairement large, l’objectif des journées scientifiques est d’emmener les jeunes chercheur.e.s à parler de leurs travaux respectifs, des avancées ou des impasses dans lesquelles ils se trouvent au plan théorique, empirique ou pratique. Un « détour » par d’autres pathologies (Tuberculose, Ebola, Hépatites, paludisme, etc.) pour nourrir la réflexion est encouragé. Quels liens peut-on établir entre la recherche en sciences sociales sur le VIH/sida et la recherche sur les autres pathologies ?

Nous souhaitons, au terme de ces journées, parvenir à circonscrire les champs d’intérêt des différents membres du réseau et créer des groupes thématique, de réflexion ou de relecture qui pourraient aboutir à la construction de projets collectifs (publications, activités scientifiques, demandes de financement, etc.)

Consignes

Toutes les personnes intéressées sont invitées à soumettre leur proposition de communication (résumé de 300 à 500 mots) au plus tard le 8 août 2015, accompagnée de leurs coordonnées détaillées (Nom et prénom, fonction et institution de rattachement).

Les propositions doivent être envoyées par courrier électronique à jeune.chercheur.sida@gmail.com, veuillez indiquer comme objet du mail résumé+nom, et nommer votre fichier de la même manière.

Les journées scientifiques se dérouleront du 30 septembre au 1er octobre 2015 à Paris. La durée des communications sera de 20 minutes, suivies d’une discussion. Un remboursement des frais est prévu sous certaines conditions.

larissakojoue

Diplômée en science politique de Sciences Po Bordeaux Post doctorante à l'UdeM, Faculté de pharmacie

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

Modèles de posters sciences sociales et VIH

Voici un lien intéressant pour la présentation de posters: http://mdc2009.fpms.ac.be/documents/posters.pdf

Quelques modèles de présentations de Posters pour des communications affichées!

Poster99x150plaidoyer DESEZE_Maelle_poster Poster99x150cameroun_final Poster99x150indicator Poster99x150linking poster ADELF poster afrobaro 150913bis(1) was_2011_final(1) Poster AFRAVIH I5PC tchiombiano Poster Anne Bekelynck PDF poster afrobaro 150913bis(1) poster ADELF

 

 

larissakojoue

Diplômée en science politique de Sciences Po Bordeaux Post doctorante à l'UdeM, Faculté de pharmacie

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

VIH/sida : anciennes approches, nouveaux regards

Un dossier de la Revue Genre, Sexualité et Société coordonnée par trois membres du réseau (Cécile Chartrain, Gabriel Girard et Elise Marsicano) et deux militants de sidaction (Vincent Douris et Véronica Noseda)

 

Ce numéro thématique présente une série de textes marquants sur le sida, tous écrits avant le tournant thérapeutique lié à la généralisation, dans les pays industrialisés, des trithérapies antirétrovirales1. Publiés dans une situation d’alerte et d’urgence, pour certains quelques années seulement après la découverte des premiers cas de sida, ils sont écrits par des chercheur-e-s américains qui développent une approche critique sur trois plans principaux : la production scientifique, la représentation médiatique et la gestion politique de l’épidémie. Plus de vingt ans après leur parution initiale, ils sont ici commentés par des chercheur-e-s francophones d’une plus jeune génération.

La suite ici:  http://gss.revues.org/2891

larissakojoue

Diplômée en science politique de Sciences Po Bordeaux Post doctorante à l'UdeM, Faculté de pharmacie

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

VIH/SIDA: représentations, croyances et mythes en RDC

Par Kwilu landundu Hubert, Doctorant en Sociologie, Laboratoire d’Etudes et de Recherche en Sociologie et en Ethnologie de Montpellier (LERSEM)/Composante : Institut de Recherches Sociologiques et Anthropologiques – Centre de Recherches sur l’Imaginaire (IRSA/CRI)

Chacun de nous sait ce que c’est qu’être malade : nous avons tous été alités par la grippe ; nous connaissons tous des personnes atteintes de maladies graves, un diabète, une maladie cardiaque, un cancer par exemple ; nous avons tous lu les statistiques rendant compte de l’évolution de l’épidémie de sida ou tenté de comprendre les explications médicales concernant les maladies génétiques. A partir de ces expériences, la notion de maladie semble claire : c’est un état affectant le corps d’un individu.

Ainsi, la culture, est la manière d’être spécifique d’hommes, d’une société, consiste en modèle (patterns), explicites et implicites, appartenant à des comportements acquis et transmis par des symboles qui constituent l’accomplissement spécifique des groupements humains, y compris leur concrétisation en artefacts spécifiques ; son noyau essentiel consiste en idées traditionnelles (c’est-à-dire historiquement dérivées et choisies) et, spécifiquement, en valeurs qui y sont attachées[1]. Continuer la lecture

larissakojoue

Diplômée en science politique de Sciences Po Bordeaux Post doctorante à l'UdeM, Faculté de pharmacie

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

Université des Jeunes chercheur.E.s 2015

Sidaction invite les jeunes chercheur(e)s travaillant sur le VIH à postuler à l’édition 2015 de l’Université des Jeunes chercheurEs qui aura lieu du 10 au 16 octobre 2015 à Carry-Le-Rouet (Marseille).

Il s’agit d’une formation francophone et multidisciplinaire sur le VIH. La date limite de candidature est le 20 mai 2015.

Infos et modalités de candidature ici:

https://www.sidaction.org/universite-des-jeunes-chercheurs

larissakojoue

Diplômée en science politique de Sciences Po Bordeaux Post doctorante à l'UdeM, Faculté de pharmacie

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

Fin de thèse! Tout ce que vous voulez savoir sur le chômage, pôle emploi, etc.

Synthèse sur « chômage et doctorat » (2011, remise à jour en février 2015)

Ce document synthétise les différentes réponses reçues suite à un mail sur le thème « chômage et doctorat » sur la liste du réseau des jeunes chercheurs sciences sociales et VIH/sida. Donc, pour commencer : merci à tous et toutes, ce texte est le reflet de nos expériences individuelles !

Il manque sans doute des choses, et il faut donc l’envisager comme un texte à compléter et faire évoluer. Il existe des sites plus complets et formels, notamment ceux-ci, que l’une de vous m’a recommandés :

http://ancmsp.com/Droits-au-chomage-Doctorat-ATER
http://cjc.jeunes-chercheurs.org/faq/rubrique.php?r=doctorat#23

On a choisi dans ce doc de garder des « verbatim » des mails, parce que les choses y étaient souvent très bien expliquées. En plus, cela permet de garder un côté humain à tout ça, face à des institutions/administrations qui ne le sont pas toujours. Certains passages issus de l’expérience de Gabriel (en 2011) sont indiqués comme tels, d’autres de la mise à jour 2015 de Anne, Maëlle et Larissa. Le reste, en italique et entre guillemets, ce sont des témoignages collectés en 2011.

D’abord pour partager l’un des premiers conseils reçus : « Le premier problème à résoudre est d’ordre psychologique je pense, travailler à plein temps pour sa thèse tout en étant censé rechercher un emploi… » 

Pour commencer…

Continuer la lecture

larissakojoue

Diplômée en science politique de Sciences Po Bordeaux Post doctorante à l'UdeM, Faculté de pharmacie

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

Save the date! Journée Aide au montage de projet, le 16 janvier 2015

Vous souhaitez faire une recherche sur une thématique liée au VIH/sida? La journée Aide au montage de projet(s) est faite pour vous. Elle aura lieu le 16 janvier 2015 à la Maison des Sciences de l’Homme (MSH) de Paris Nord. Des experts et des professionnels de la recherche interviendront sur différentes questions:

1. La qualité du projet (en fonction du niveau de recherche pré doctorat, post doc)

2. Les financements (les différents organismes financeurs en France et à l’étranger, les types de financements)

3. Le choix des équipes d’accueil

Au cours de cette journée, on travaillera aussi en petits groupes sur des aspects concrets de la rédaction d’un projet de recherche. Ce sera également l’occasion d’un retour d’expériences des personnes ayant reçu un financement pour leur travail de recherche.

Les billets de train seront remboursés, les pauses cafés et le déjeuner sont pris en charge par le réseau.

Vous pouvez déjà vous inscrire en envoyant un mail à jeune.chercheur.sida@gmail.com

Au plaisir de vous voir nombreux le 16 janvier 2015!

larissakojoue

Diplômée en science politique de Sciences Po Bordeaux Post doctorante à l'UdeM, Faculté de pharmacie

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

Brève sur la convention juin sidaction 2014

Lors de la 6ème Convention nationale de lutte contre le sida, les 6 et 7 juin dernier, les jeunes chercheurs du réseau étaient dignement représentés au sein des différents ateliers de la Convention.

→ Séverine Carillon est intervenue au sujet des freins au maintien dans le soin au Mali,

→ Elise Marsicano sur les discriminations multiples vécues par les personnes vivant avec le VIH en France

→ Stéphanie Tchombiano sur les experts effectuant des missions d’assistance technique pour le Fonds mondial

→ Marjorie Gerbier-Aublanc sur le parcours des femmes migrantes

→ Fabienne Hejoaka était modérateur de l’atelier sur « Adolescents et VIH en France et dans le monde »

Fabienne Hejoaka a reçu à cette occasion le prix jeune chercheur de sidaction, attribué pour la première fois à un chercheur en sciences sociales (voir billet Alila).

De nombreux autres chercheurs du réseau ont participé à l’événement en intervenant au sein des différentes tables rondes, et plusieurs ont proposé de transmettre leurs notes aux personnes intéressées n’ayant pas pu être présentes.

Ces deux jours ont illustré à quel point les thématiques des chercheurs du réseau sont diverses et actuelles, directement en lien avec les problématiques clés dans la lutte contre le sida. Les travaux présentés par les uns et les autres donnent matière à réfléchir à des thématiques pertinentes pour les journées d’étude à venir.

larissakojoue

Diplômée en science politique de Sciences Po Bordeaux Post doctorante à l'UdeM, Faculté de pharmacie

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

Prendre soin de sa population. L’exception botswanaise face au sida

Nous avons le plaisir d’annoncer la parution d’un nouvel ouvrage rédigé par Fany Chabrol, co fondatrice du réseau

Prendre soin de sa population. L’exception botswanaise face au sida

aux éditions de la Maison des Sciences de l’homme, dans la collection le (bien) commun, avec le soutien de l’IRD.

http://www.editions-msh.fr/livre/?GCOI=27351100216330

Au début des années 2000 le Botswana est le pays du monde qui connaît le plus haut niveau de séroprévalence du VIH. Dans ce pays qualifié d’exception en Afrique, pour son développement économique et son régime démocratique, la mobilisation face au sida est tôt érigée en modèle. Imprégnée par un nationalisme et une bienfaisance étatique, la politique d’accès aux médicaments antirétroviraux a été rendue possible par le soutien de l’industrie pharmaceutique, de la recherche biomédicale américaine et des fondations philanthropiques convergeant vers un pays qui offrait des opportunités et des garanties pour l’intervention biomédicale sur le sida.

Prendre soin de sa population analyse l’accès aux médicaments et l’organisation des soins au croisement entre les impératifs de santé publique, des priorités scientifiques et des enjeux de définition de l’État et de la citoyenneté dans l’Afrique contemporaine. Tout en octroyant une place centrale à la prise en charge biomédicale et aux essais cliniques, la politique de santé publique mobilise l’imagination nationale et redéfinit la population sous une forme restrictive en garantissant aux citoyens des droits qui sont refusés aux étrangers.

livre Fany

larissakojoue

Diplômée en science politique de Sciences Po Bordeaux Post doctorante à l'UdeM, Faculté de pharmacie

More Posts

Follow Me:
LinkedIn